• Temps de consultation : 0s

//__Introduction

J’ai grandi presque en même temps que les nouvelles technologies. J’ai connu l’arrivée d’Internet dans les foyers et l’époque où l’on devait attendre entre 5 et 10 minutes pour qu’une simple page Internet soit chargée, l’époque où le forfait Internet était facturé à l’heure et où il était impossible de téléphoner si l’on était déjà connecté à Internet. Je me souviens des premiers moyens de communication grand public, révolutionnaires, mais maintenant oubliés qu’étaient les bipeurs TamTam, Tatoo et autres. Et comment ne pas citer le minitel, que je n’ai pourtant personnellement que très peu connu.

J’ai toujours été fasciné par toutes ces innovations et avancées technologiques, et c’est naturellement que ces différentes influences m’ont conduit à m’intéresser à Internet et plus particulièrement aux rapports que nous entretenons avec les nouvelles technologies.

Mais c’est à la suite d’un workshop mené par Mark Webster, que je me suis intéressé à la programmation, notamment sur le logiciel Processing, et que j’ai commencé à réaliser des productions questionnant notre rapport avec l’ordinateur et Internet.

 

Mes réflexions m’ont amené à m’interroger sur les relations que nous entretenons avec l’outil informatique ainsi que sur le potentiel des nouvelles technologies comme outils de surveillance.

Comment Internet et les technologies liées à son utilisation permettent d’instaurer des systèmes de surveillance omniprésents à la portée de tous ?

Mon but tente, par le biais de mes recherches, de sensibiliser et de faire prendre conscience aux utilisateurs que derrière cet outil fantastique se cache un monde régi par diverses lois et codes auxquels nous ne faisons pas toujours attention.

Dans un premier temps j’aborde les moyens de surveillance à l’échelle de l’individu et m'intéresse à la dualité de l’ordinateur utilisé à la fois comme outil de travail et de divertissement. Peut-on établir un système d’équivalence ou de causalité entre l’ordinateur et le travail ?

Je questionne également l’influence des réseaux sociaux sur les comportements ainsi que les répercussions de l’addiction à ces réseaux. Cela m’a permis d’entrevoir et d’étudier les différentes dérives possibles du système.

Dans un deuxième temps j'ai élargi ce questionnement à l’échelle mondiale, en présentant les nouveaux moyens de surveillance mis en place par le biais d’Internet et des nouvelles technologies. Cette réflexion a porté principalement sur la vidéo surveillance et des objets connectés, ainsi que de la surveillance des communications.

Ces investigations m'ont tout naturellement amené à examiner l’importance de la neutralité du Net, de la protection de la vie privée dans notre société actuelle et la notion de libre échange propre à Internet.

Ces différentes recherches et interrogations m’ont finalement conduit à m’interroger sur notre propre utilisation de ces nouvelles technologies et moyens de communication.

 

La forme numérique de mon mémoire est des plus adaptée aux sujets traités. Cela me permet par exemple, de mettre en place un système de surveillance et d'analyse en direct de la façon dont il est lu. En effet, grâce au service analytics de Google, je peux connaître exactement le temps total de consultation, le nombre de pages lues, d'où est il lu et de recueillir d’autres informations sur la manière dont a été consulté mon mémoire.

Le format numérique me permet d'exploiter au mieux l'hypertextualité, indissociable d'internet. L’hypertexte numérique se définit donc comme une collection d’informations multimodales disposées en réseau à navigation rapide et « intuitive ». Pour mettre en valeur cela, une barre de  recherche Google propose d’accéder à des définitions pour certains mots ou noms, mais aussi à des liens vers d’autres contenus.

L’utilisation de cette barre de recherche personnalisée me permet de connaître les termes les plus recherchés, Les définitions sont soumises à une restriction de caractères autorisés (200 max.). Je les ai rédigées moi même, comme le seraient des notes de bas de page. Les termes présents et pouvant être recherchés dans mon texte seront écrits en bleu.

Neosignal _ Planet Online _ 2013